Qui suis-je?

Salut, moi c’est Nestor.

J’ai découvert la séduction en ligne en 2003, à une époque où c’était encore plutôt mal vu.

J’y ai tout de suite vu un potentiel énorme : en plus de pouvoir rencontrer des filles IRL, il était possible d’obtenir des rencards même quand j’avais la flemme de sortir. Il me suffisait de me connecter à internet avec mon vieux modem 56K pour pouvoir parler avec des filles de ma région.

Je pouvais donc coucher avec des filles rencontrées dans la rue et en soirée, mais également avec des inconnues abordées sur internet. A un âge où les hormones prennent le dessus sur la raison, j’étais heureux !

Depuis, les choses ont bien changé. On peut faire des rencontres directement depuis son smartphone, et des centaines de sites existent aujourd’hui. La rencontre en ligne n’est plus un tabou, et serait même devenue « à la mode ».

Bon, il est toujours possible de draguer en soirée ou dans la rue mais… quelle proportion des filles que vous croisez dans la vie réelle ne sont plus « libres » à cause d’un site ou d’une application de rencontre ? Les nouvelles technologies ne viennent-elles pas vampiriser la drague à l’ancienne ?

Alors oui, lorsque vous abordez dans la rue, vous disposez d’un avantage conséquent : vous êtes le seul mec dans le champ de vision direct de votre cible. Une position privilégiée lorsqu’on la met en perspective avec les dizaines de mecs suceptibles de « flasher » ou « charmer » votre même cible lors d’une même journée.

Vous avez beaucoup, beaucoup moins de chance de conclure avec une fille en tombant sur son profil en ligne, plutôt qu’en la draguant dans la rue. Mais l’avantage, c’est qu’en utilisant une ou plusieurs applications de rencontres, vous allez pouvoir aborder « virtuellement » des centaines de filles tous les jours. Et même si votre probabilité est à chaque fois très faible d’obtenir un rendez-vous, c’est en cumulant toutes ces approches que vous pourrez parfaitement obtenir chaque semaine plusieurs rencards avec de jolies filles.